Émile Brager

17) Ce cavalier au long cours a écrit une « bible » pour tous les randonneurs équestres. Il a notamment traversé le continent américain. Parmi ses compagnons de voyage, on compte Boy, Ma Mie, Socrate, Marius... Quel est son nom ?

Vous l'aviez tous reconnu bien sûr, il s'agit du grand Émile Brager !

Né en 1951 dans les Cévennes, Émile Brager a très tôt été fasciné par les équidés (chevaux, mules, ânes). En 1970, il devient stagiaire dans un centre équestre mais se trouve déçu par cette expérience tant au niveau de l'enseignement dispensé que des relations humaines qu'il y trouve. Il décide donc de se former à un autre métier qui lui laisserait suffisamment de temps libre pour monter à cheval.
En 1973, il devient enseignant d'EPS et achète son premier cheval en 1975 : Gamin. Un entier qu'il qualifie de têtu et un peu paresseux mais très formateur.
Avec Marie Roesle, il organise des randonnées estivales entre amis. Il décide aussi de compléter sa formation équestre en club hippique. Il acquiert des diplômes mais reste frustré : "Dans les clubs, on apprend à monter, pas à ferrer, pas à soigner, pas à choisir une selle, pas à coudre du cuir, pas à nourrir, pas à soigner, pas à comprendre les chevaux. J'irai donc apprendre ailleurs, sur le tas*."
En 1979, il part avec Marie Roeslé pour son premier voyage en France, en Espagne et au Portugal pendant 14 mois !  "Ce voyage nous ouvre les portes d'un mode de vie riche d'espace, de silence, de rencontres, d'effort partagé, de nature. Sitôt ce voyage terminé, nous décidons de repartir en plus grand, en plus beau et en plus longtemps."
Émile Brager s'attèle à la préparation de l'expédition "Caravane pour un Continent". Il économise, prépare chevaux et chiens, son matériel, apprend à ferrer, à bâter, suit une formation de secourisme vétérinaire...
En 1981, il rencontre Stéphane Bigo et crée avec lui, Sylvie et Christian Lile, Frédéric Blanc, l'association des cavaliers au long cours.
En 1984, il part 4 ans sur les pistes du continent américain avec Marie Roesle, 4 chevaux et 2 chiens. "Nous atteignons un niveau rare de symbiose et de réalisation. Nous sommes en harmonie avec notre mode de vie."
Lors de leur retour en 1988, la vie quotidienne parisienne leur est difficile : "Nous constatons que la France n'a plus d'espace vierge : où que le regard se pose, on voit l'indélébile marque de la présence humaine. Ce pays est plein. Nous manquons d'air, d'espace et de silence." (Tout cavalier ayant réalisé des randonnées, même de quelques jours, se souviendra sûrement de ce sentiment d'oppression lors du retour à la "civilisation" alors après 4 ans !!!)
C'est après ces quatre années de voyage qu'Émile commence à écrire une thèse sur l'effort et les capacités d'adaptation des chevaux. L'INRA propose de publier ce dossier par chapitres mais Émile et Marie préfèrent le format livre. C'est ainsi qu'Émile écrit un condensé de son savoir de cavalier voyageur, le fameux "Techniques du voyage à cheval", une véritable bible qui manquait cruellement dans le paysage livresque des apprentis cavaliers au long cours !

Techniques du voyage à cheval Émile Brager 
La bible du voyage au long cours chez Nathan

En 1993, Émile part en voyage sur les mers pendant un an et longe les côtés françaises, espagnoles et portugaises avant de revenir à ses premières amours : les chevaux ! Virée en Mongolie, raid "coureurs de prairies" aux USA...
Émile et Marie Roeslé se séparent en 2005 mais le voyage ne s'arrête pas pour autant : "Des rêves naissent et grandissent. L'appel de l'espace et de la liberté est là. Nous [Émile Brager et Marie Palanchon] commençons la construction d'un projet de voyage à cheval de longue durée."

4ème de couverture Techniques du voyage à cheval Émile Brager4ème de couverture de la Bible du cavalier randonneur !
Vous pouvez commander l'ouvrage via Émile Brager lui-même sur son site.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la vie d'Émile Brager, n'hésitez pas à visiter son site internet !

Actuellement, Émile Brager propose des conférences et des formations, nous espérons pouvoir un jour le faire venir dans notre association. Il a tellement à nous apprendre !

En attendant, je vous laisse un petit aperçu trouvé au fil du Net (attention, le son est très bas...) :

La prochaine question reste dans le même domaine : matériel de randonnée !

18) Citez deux exemples de bât. Quel matériel mécanique peut-on utiliser pour s'assurer d'un bon équilibrage entre les deux côtés d'un bât (caisses ou sacoches) ?

Après cette vidéo, des réponses vont être faciles à trouver... À vos claviers les voyageurs !


__________________
*Les citations proposées en italique ont pour source le site Internet officiel d'Émile Brager : www.emile-brager.fr.